La loi Alur va rebooster le marché de la location

par

La loi Alur va rebooster le marché de la location

L’inflation des loyers a failli avoir raison des locataires, mais ça, c’était avant la loi Alur ! Son application devrait permettre de nettement baisser le montant des loyers des grandes villes françaises qui ont flambé ces dernières années. Même Paris est sur la sellette !

Quoi de neuf ?

Avant même que n’entre en vigueur le plafonnement des loyers, c’est d’abord l’encadrement des honoraires des agences immobilières mis en place depuis la mi-septembre. Cette mesure consiste à contrôler les frais d’entrée dans un logement exigés par l’agence immobilière qui se charge du bien. De plus, l’envoi d’une quittance de loyer est désormais gratuite, et les retours de dépôt de garantie seront bien plus rapides.

Baisse de la demande

Ce sont surtout les petites surfaces qui ont enregistré une baisse assez importante de la demande, notamment à Marseille. Les budgets étant de plus en plus serrés à cause de la crise économique, les personnes qui entrent dans la vie active s’installent de plus en plus tard. Si c’est le cas dans les centres villes, ça l’est aussi en province, et surtout aux alentours des agglomérations qui ont vu naître de nombreux logements. Ainsi, les ménages préfèrent construire, être propriétaires et vivre plus loin du centre plutôt que de louer.

Négocier les honoraires

Dorénavant, les honoraires des agences ne dépasseront plus, par mètre carré :

  • 12 € / m2 (Paris et petite couronne).
  • 10 € / m(28 agglomérations).
  • 8 € / m(le reste du pays).

Les frais d’état des lieux, quand à eux, seront inférieurs ou égaux à 3 € du mètre carré. La décrue sera donc importante dans plusieurs grandes villes françaises. A l’inverse, on notera une augmentation de ces frais pour d’autres agglomérations, ce qui va obliger les locataires à négocier avec leur agence.

Quitter les lieux

Partir de son logement, c’est poser un préavis : 3 mois pour un non meublé, 1 mois pour un meublé. La loi Alur prévoit de réduire ce préavis sur les nouveaux baux à 1 mois dans 28 villes où la situation est « tendue ». Par ailleurs, le propriétaire du logement sera pénalisé d’une amende de 10% du loyer par mois de retard s’il met plus de deux mois à reverser le dépôt de garantie.

 

Déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.