Le prêt immobilier in fine et son assurance

par

Le prêt immobilier in fine et son assurance

Lorsque l’on souhaite emprunter pour acheter un logement, il est possible de choisir parmi plusieurs solutions de financement immobilier. Découvrez le « prêt in fine » et son assurance.

 

Le prêt immobilier « in fine »

Le prêt in fine est un crédit immobilier dont la particularité est de ne payer que les intérêts durant tout son remboursement. Une sorte de différé partiel qui dure… Ce n’est qu’au terme du prêt qu’il faut alors rembourser la totalité du capital emprunté. Pour cela, l’emprunteur doit se constituer une épargne mensuellement, ou en une seule fois. Le plus souvent, les emprunteurs souscrivent une assurance-vie pour épargner et rembourser le capital à l’issue.

 

Pourquoi opter pour un prêt in fine ?

Ce type de financement peut présenter un avantage fiscal pour les investisseurs locatifs. Ceux-ci peuvent en effet déduire les intérêts de leur crédit des revenus locatifs qu’ils perçoivent.

 

Prêt in fine : avantages et inconvénients

Un des principaux inconvénients : le taux d’emprunt est généralement plus élevé que celui des crédits immobiliers amortissables. Aussi, cette typologie de financement le rend naturellement plus couteux qu’un prêt amortissable, précisément parce qu’il ne s’amortit pas.

Les avantages :

– Intérêts fixes et élevés permettant une déduction fiscale.
– Il peut permettre de diversifier son patrimoine immobilier et financier.
– L’assurance du prêt in fine permet le remboursement du crédit en cas de décès et d’invalidité. Ainsi, vos proches peuvent non seulement hériter du bien immobilier, mais aussi de l’épargne de votre assurance-vie, qui n’aura plus à servir pour rembourser en fin de prêt la somme empruntée.

L’assurance du prêt

Tout crédit immobilier devant être garanti, l’emprunteur doit généralement souscrire une assurance de prêt. Mais il n’est pas obligatoire de souscrire celle de la banque qui accorde le crédit. En effet, la loi Lagarde autorise les emprunteurs à recourir à la « délégation d’assurance » (souscription d’une assurance externe au prêteur) dès lors que le contrat d’assurance individuel comporte un niveau de garantie au moins équivalent à celui du contrat de groupe proposé par le prêteur (assurance mutualisée). En déléguant votre assurance de prêt in fine, vous pouvez alléger le coût de votre crédit immobilier !

Déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.